ACTUALITÉS & NEWS

Actualités de Paris Ouest La Défense

POLD Mobilisé aux cotés des entreprises

POLD Mobilisé aux cotés des entreprises

« PME LIVE » : L’impact du COVID-19 sur les entreprises de Paris Ouest La Défense et les conditions de leur relance

Dans le cadre de l’accompagnement de la reprise d’activité et de l’observation de ses freins éventuels, les 4 Etablissements Publics Territoriaux (EPT) qui maillent le territoire des Hauts-de-Seine et y conduisent notamment des actions publiques de développement économique, en partenariat avec les communes du territoire, ont décidé de mutualiser leurs efforts avec ceux de la CPME 92, du Medef 92, de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat 92, ainsi que de la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hauts-de-Seine. Il s’agit d’identifier les éventuels freins à la reprise et proposer des accompagnements adaptés. Pour ce faire, les huit partenaires ont décidé de mettre en œuvre le dispositif « PME Live », dispositif d’écoute des besoins des entreprises favorisant l’évolution régulière des aides.

Méthodologie

La mesure de l’impact du COVID-19 sur les entreprises de Paris Ouest La Défense et les conditions de leur relance résultent de l’enquête « PME Live » auprès des entreprises du territoire, administrée en ligne et par téléphone jusqu’au 22 juin. 52 réponses sur 100. Il ne s’agit pas d’une enquête représentative mais un recueil de tendances.

Ces résultats sont mis au regard d’une enquête conduite sur l’ensemble des Hauts-de-Seine, réalisée par le CROCIS, l’observatoire économique de la CCI Paris Île-de-France, en ligne. 317 réponses ont été enregistrées au 5 mai 2020

Les entreprises qui ont participé aux deux enquêtes sont principalement de Très Petites entreprises, de moins de 9 salariés.

A l’image du tissu entrepreneurial du département et du territoire de Paris Ouest La Défense dont les entreprises de moins de 10 salariés représentent respectivement 95% et 94% des entreprises.

Téléchargez le document de synthèse des enquêtes

 

Lors du conseil de territoire du 30 juin 2020, Michel Valache Vice-président de La Chambre de Commerce et d’Industrie des Hauts-de-Seine est intervenu pour présenter la synthèse de ces enquêtes

Difficultés des entreprises lors du confinement

Durant le confinement, les entreprises ont été, avant tout, confrontées à une baisse du chiffre d’affaire et de leurs commandes.

Dispositifs d’aides utilisés par les entreprises

Les entreprises de Paris Ouest la Défense ont eu davantage recours que les entreprises des Hauts-de-Seine aux dispositifs de financement.

34% des entreprises de Paris Ouest La Défense ont utilisé le Prêt garanti de l’Etat, contre 27% pour l’ensemble des Hauts-de-Seine.

32% ont demandé le volet 1 du Fonds de solidarité, 30% dans les Hauts-de-Seine.

Les entreprises des Hauts-de-Seine ont eu plus recours au chômage partiel que les entreprises de Paris Ouest La défense. Ce qui s’explique notamment par le fait que les entreprises des Hauts-de-Seine qui ont répondu sont à 77% employeuses alors qu’elles ne sont que 58% sur POLD.

Les freins à la reprise

Pour les entreprises des Hauts-de-Seine, la reprise se heurte à deux principaux freins :

    • Le 1er frein : la baisse de la demande intérieure qui est considérée à 92% comme bloquant ou très bloquant.

      L’activité économique a rebondi aux mois d’avril et mai. Les entreprises anticipent une nouvelle progression au mois de juin mais à un rythme plus modéré qui ne leur permettra pas de rattraper la perte d’activité des mois précédents. Par ailleurs, elles craignent le report d’investissements et de dépenses de consommation de la part des entreprises et des ménages face aux incertitudes sanitaires et l’évolution du chômage, des prochains mois.

      Les entreprises exprimaient, au début du mois de mai, une forte interrogation sur les équipements sanitaires et l’accès à ces équipements. Cette inquiétude a été levée en partie grâce aux collectivités locales qui ont joué un rôle important d’apaisement avec la distribution gratuite de masques et la mise en place de plateformes d’achat.

    • Le 2ème frein : des difficultés de trésorerie, qui est perçu à 92% bloquant ou très bloquant.

      Les soutiens financiers apportés par l’Etat, la Région avec le Fonds Résilience sont particulièrement précieux, pour donner un peu de souffle aux trésoreries tendues.

Les besoins d’aide et d’accompagnement identifiés par les entreprises pour relancer leur activité

Les besoins d’aide font écho aux freins.

On constate une différence entre les entreprises des Hauts-de-Seine et de Paris Ouest La Défense.

  • Les entreprises des Hauts-de-Seine expriment à 57 % un besoin de financement.

  • Les entreprises de Paris Ouest La Défense ont avant tout un besoin d’accompagnement à la stratégie commerciale.

    81% des entreprises sont à la recherche de nouveaux débouchés, de nouveaux clients. Pour cela, 58% d’entre elles ont établi plan de relance commerciale, 40% ne l’ont pas encore fait.

    Cette priorité commerciale s’inscrit dans un retour à la normale c'est-à-dire au niveau d’avant le COVID pour 72% entreprises à 6 mois et plus.

    Pour atteindre ce retour à la normale, les entreprises de POLD devront à la fois tenir dans le temps mais aussi conquérir de nouveaux clients, nouveaux débouchés. Or 45% des entreprises n’ont pas la trésorerie pour tenir 3 mois.

En conclusion : Il est important d’accompagner les plus petites entreprises

L’enjeu des entreprises est de se positionner sur un marché où la demande n’a pas encore atteint son volume d’avant la crise et qui, par ailleurs, s’est modifié du fait d’une accélération de l’usage de la numérisation et de préoccupations sanitaires et environnementales.

La crise COVID-19 a relevé la nécessaire transformation du tissu urbain dans lequel s’inscrivent les entreprises et leur écosystème vers une mixité fonctionnelle du quotidien : Il importe de développer une offre de proximité en matière d’espaces de travail, d’activités productives, de pôles commerciaux reliés par des infrastructures de mobilité lourdes mais aussi de mobilités douces.

Le rôle des collectivités est essentiel dans les autorisations d’urbanisme et dans les commandes publiques.

Dans cet environnement de transformation et de résilience, il est important d’accompagner les plus petites entreprises à relancer leur activité et leur transformation.

 

Paris Ouest La Défense contribue au fonds de Résilience Ile-de-France & collectivités

Pour relancer l’activité des TPE-PME durement impactée et financer le coût lié aux adaptations indispensables à la reprise et au maintien de l’activité (investissements matériels et immatériels pour répondre à la nouvelle donne sanitaire, réapprovisionnement…), la Région-Ile-de-France, la Banque des Territoires, la Métropole du Grand Paris et 70 collectivités franciliennes, dont Paris Ouest la Défense ont mis en place le dispositif « Fonds de résilience Ile-de-France & Collectivités » doté de 100 millions d’euros au bénéfice des entreprises, commerces et artisans de 0 à 20 salariés.

En savoir plus



Le guide des aides et initiatives de Paris Ouest La Défense

En tant qu’acteur d’intermédiation, Paris Ouest La Défense poursuit, en complémentarité des actions menées par l’Etat et la Région, ses actions en matière de développement économique en mettant en visibilité les aides et les initiatives portées par les acteurs publics et privés du territoire.

Ce guide numérique des aides et des initiatives a pour objectif de recenser les solutions financières octroyées aux entreprises, d’être actualisé au fil des évolutions institutionnelles et de réorienter vers les interlocuteurs qui informeront et accompagneront efficacement les entreprises dans leurs démarches.

Il met également en éclairage les initiatives porteuses d’entraide et de soutien qui sont les forces vives du territoire et des villes qui le composent.

Retrouvez le guide

 

L’Observatoire Com média et le Catalyseur de l’innovation et de l’entrepreneuriat

La filière de la communication et de l’événementiel est un secteur majeur du territoire Paris Ouest La Défense. Elle représente 30 % du tissu économique des Hauts-de-Seine et est constituée majoritairement de TPE-PME.

A elle seule, elle est un baromètre de l’activité économique, et ceci d’autant plus dans le contexte de crise sanitaire actuelle où elle représente un indicateur de suivi majeur pour appréhender les tendances de la reprise d’activité.

C’est pourquoi, l’observatoire Com media, partenaire du Catalyseur de l’innovation et de l’entrepreneuriat, met à contribution son baromètre de la filière communication afin de mieux comprendre les évolutions à venir et ainsi faciliter l’adaptation des dispositifs aux besoins des entrepreneurs du territoire.

Téléchargez Le baromètre